Fan Club des Kastelruther Spatzen

La faune

 

 

La faune y est riche et variée, comme il convient à une réserve naturelle, et réunit des chamois (les plus nombreux avec plus de mille exemplaires) on les voit bondissant sur les roches, parfois en groupes de 20 à 30, mais il est conseillé de prévoir des jumelles pour mieux les observer. Les chevreuils ont colonisés les pentes rocheuses et les grands bois en fond de vallée.

Les cerfs ont été réintroduits dans les années soixante, ainsi que le bouquetin. Ils se sont acclimatés immédiatement et se reproduit sans difficulté sur ces montagnes qu'ils avaient habitées pendant des siècles et dont il avait disparu à cause de l'homme. Quand au mouflon, son introduction a soulevé des polémiques car il s'est trop bien acclimaté et prolofére.

Les jumelles sont également indispensables pour observer l'aigle royal qui niche dans les gorges, ainsi que le francolin de montagne, le faisan de montagne, la bartavelle,  la perdrix blanche, et le hibou royal (extrêmement rare).

Les marmottes ont résistées elles aussi à la disparition car elles ont peu d'ennemis.

Dans les Dolomites on y signale aussi la présence exceptionnelle de l'ours brun des Alpes, mais il n'y en a que quelques exemplaires et il est pratiquement impossible de les voir.

G.M.